Mots emprunts dans les langues camerounaises : Comment les reconnaitre et les éviter (néologismes)

0
688
Mots emprunts dans les langues camerounaises : Comment les reconnaitre et les éviter (néologismes)

Les mots emprunts dans les langues camerounaises

Ngɑ̌ cɑ̀’sì yēē wǎ’, mbōlō, nà mà sómà bīɲɔ̄, á lɛ̀ kɔ̄, mə́ cà’tə̀ zīnɑ̄, mə́ shà’shú kɑ̄, ù sâ’nî, jǎmnā, mɛ̀ yéghà, â dʉ̂ kə̄, gaə́ cà’tə̀, mə̌ŋ tsà’tè, yáá mɑ̀ lāhā póómɑ̄ ? Cùŋ gáə̀ kɑ̀?

Aujourd’hui, nous allons parcourir quelques mots empruntés aux langues étrangères, et qui tendent à phagocyter les langues camerounaises.
Quand je parle d’emprunts, je ne parle pas d’emprunts internes. Les Bamilékés par exemples empruntent plusieurs mots à la langue dùālā, des mots tels que : le mot makala qui signifie le beignet, le mot sanja qui signifie le pagne, mìēndō : le bâton de manioc, ɲàngā : la vantardise, l’élégance, etc.
De même, la langue duala pourrait emprunter les mots prépondérants dans les langues bamilékés, tels que : ŋkāp qui signifie l’argent. Affaire ŋkāp, affaire d’argent.

Les expressions d’étonnement telles que ékīē ! Empruntés à la langue ewondo n’est pas un emprunt externe, mais plutôt local.
Il y a même des mots composés venant de plusieurs langues différentes, tels que makalankwen, makalapfʉ̄n: qui vient de makala (beignet en langue duala) et nkwen, pfʉ̄n, haricot en langue fe’efe’e et medumba.
Il ne s’agit pas de ces genres d’emprunts dans cette leçon. Il s’agit des emprunts aux langues étrangères, telles que le français l’anglais, allemand latin, espagnol, etc.)
Sans plus tarder, passons aux mots empruntés aux langues étrangères par les langues camerounaises. Je vous donnerais comment on appelle ces mots dans les langues bamilékés, dans la langue fè’éfě’è (nùfī) particulièrement, et vous dirais comment vous pouvez composer ce mot dans votre langue s’ils n’existent pas encore.

N.B. Pour nommer les objets qui n’existaient pas dans nos langues, nos ancêtres avaient l’habitude de chercher dans notre culture un mot qui ressemblait à cet objet importé et suffixaient ce mot par la particule Ndāk, ndɔ̄kɔ̄, mə̀kāt, mə̀kālɑ̄, etc. Cela paraissait bien car cela permettait d’avoir de nouveaux mots dans notre lexique.
Par exemple, Shʉ̄ɑ̄ c’est la prune en langue fe’efe’e, shʉ́ɑ́ndāk signifie l’avocat ; litt., la prune du Blanc.
Zéndāk signifie prénom ; litt. nom du Blanc ;
Kwéndāk : le riz ; litt., le haricot du Blanc ; Yá’ndāk : la tôle ; litt., la paille du Blanc
Njò’ndāk : les pommes de terre ; litt, la patate du Blanc.
Njɑ̀ɑ̀ndāk : la salade ; litt., le légume du Blanc.
En même temps, le mot ndāk est un synonyme d’Intelligence, de bonne manières, tout ce qui est beau, et par là, nous nous dévalorisons même à travers notre parler.
Par ailleurs, plusieurs de ces produits ne provenaient pas nécessairement du Blanc, mais d’autres pays africains. Raison pour laquelle je propose que tous les suffixes ndāk soient purement et simplement remplacés par tōm/tə̄m qui signifie étranger.
Ainsi, au lieu de
Kwéndāk : le riz ; il serait mieux de dire kwéntōm; Yá’ndāk : la tôle ; devient yá’tōm ;
Njò’ndāk : les pommes de terre ; devient njò’tōm ; njɑ̀ɑ̀ndāk : la salade ; devient njɑ̀ɑ̀tōm. Etc.

No Mot français On ne dit pas Mais on dit Origine d’emprunt
1 Avion Afion Ndʉ̂’fōh (voiture de l’air), Sâktēnɑ̄ (l’oiseau en fer) Avion
2 Haricot Alakou Nkwēn, nkwénmbàk Haricot
3 Engrais Aŋgrɛ̂ Ngwá’cɑ̄’ (Le sel de la terre) Engrais
4 Heure Āwà, hāwà Nàm (le soleil) Hour
5 La banane Bàánà, bàlínà Làt, tòk, nkɑ̀ndī Banane
6 Cruel bād Sìcə̄nzèn Bad qui signifie mauvais.
7 Dangereux bād Sìpè’/sìpə̀’ Bad qui signifie mauvais.
8 Grave bād Shwītōk, ghɑ̀’ Bad qui signifie mauvais.
9 Mauvais bād Sìpè’/sìpə̀’, pɑ̄h/pə̄h, sìànì, pɑ̄psī Bad qui signifie mauvais.
10 Terrible bād Ghɑ̀’, sìànì Bad qui signifie mauvais.
11 Personne méchante bád wèn Wènsìpè’/wènsìpə̀’, ndàm/ndàb Bad qui signifie mauvais.
12 Il est méchant, elle est méchante Bād. Ǎ bád tɑ̀’ Ǎ sénthʉ̄ yə̄ə̄ (avoir un cœur noir) Bad qui signifie mauvais.
13 Malchance Bàlɔ̂k Pə́hzīī Bad luck
14 La banque Bâŋ Ndʉ̄ɑ̀nkɑ̄ɑ̄, ndɑ̂kāp Banque, bank
15 Bicyclette, vélo Bāsīkò Kwā’, kwɛ̄ Bicycle
16 Panier Bàskîŋ Nshìè, sap (ghomala’) Basket
17 Bateau Bàtô Ndʉ̂’nshì Bateau
18 Cimetière Bènìŋgrɔ̂ŋ Fìè, Nshʉ̄ɑ̄fhʉ́sīē Burying ground
19 Bic Bic/Mine Nkwě’ŋwɑ̀’nì (le pilon, la flèche de l’écriture) Bic
20 Festivité, fête, célébration Bigday/Dina Cà’sì Big day / diner (anglais, français)
21 Anniversaire Bigday/Nùmbɛ̀sɛ̂ Líé’zī (jour de naissance) Big day / diner (anglais, français)
22 La couverture, la couette Blàŋgī, bə̀lə̀ŋ (ghomala) Ndhîkwēn (drap) nkâpfōh (couverture) Blanket
23 Cercueil Bōksì Mbù’fhʉ́wèn Box, boxes
24 Un box, un coffre Bōksì Mbù’ Box
25 Bon ! Bon! Lɑ́, fà’á lɑ́, ndʉ̄lɑ̂ lɑ̄ Bon !
26 Bouteille Bótrò Ntū’/tʉ̀tʉ̄ɑ̄’ (genre de calebasse) Bottle
27 Pain Brèd Tòòndāk (le rôti des blanc), mais je propose Tòòtōm (Le rôti des étrangers) Bread
28 La brousse Bûsì Tàm, Kò, Cwɛ̀d Brousse
29 La bière Byâ Ghɑ̀’ndù’ (boisson dure). Ndǔ’ ngòfāt (boisson de maïs) La bière
30 Cahier Cahier Pú’ncə̀ə̀ (paquet de feuilles), Ncə̀ə̄tìè (feuille d’écriture) Cahier

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here